BRASSOLOGIE CRÉATIVE

CE QUI DISTINGUE VROODEN DES AUTRES MICROBRASSERIES

https://vrooden.com/wp-content/uploads/2021/03/Chai-1-50-scaled.jpg

Vrooden qui ?

L’aventure Vrooden a commencé par un coup de foudre… Le coup de foudre gustatif et intellectuel de Carol Duplain, ingénieur chimique de formation, pour les bières de microbrasserie, mais surtout, pour la complexité intrinsèque au brassage des bières allemandes. Cet engouement s’est transformé en désir de brasser sa propre bière, et ce plaisir de brasser chez lui s’est métamorphosé en ambition d’affaires, quand l’ami d’un ami, juge international de bière, a goûté au produit de Carol et a déclaré « Si ce gars-là en vendait, je lui en achèterais ! », un commentaire qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. L’heure était venue de passer aux choses sérieuses!

Appuyé par Hervé Gagnon, son ami de longue date, Carol a fait appel à sa fibre d’entrepreneur trop longtemps négligée pour lancer la Brasserie Vrooden en 2016. Par la suite, Marc-André, homme aux talents multiples (vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui ont, entre bien d’autres choses, fait les foins, travaillé à la SAQ, dans la construction, dans une boîte de marketing, alouette ?) et employé absolument passionné par le brassage a convaincu ses patrons de faire de lui un partenaire d’affaires.

Vrooden quoi ?

Vrooden, c’est donc une histoire d’amour. L’amour de la bière, du brassage, du partage, de l’aventure, mais aussi l’amour des choses qui sont merveilleusement complexes !

Au  départ, Vrooden se consacrait aux bières de type allemand, les chouchous de Carol en raison de leurs techniques de brassage uniques, notamment la décoction, et du côté ingénierie (tiens, tiens…) démontré par les Allemands dans le développement de bières distinctes toutes brassées avec seulement quatre ingrédients, soit l’eau, la levure, le malt et le houblon – le Reinheitsgebot, quoi ! La pureté des styles, l’historique de brassage qui remonte à 3 000 ans… comment résister à un si beau défi ?

Les bières brassées par Vrooden se sont rapidement distinguées; à ce jour, elles ont remporté neuf médailles au Canada, et elles jouissent d’une reconnaissance grandissante dans tout le pays ainsi que d’une place de plus en plus importante dans le cœur des amateurs.

Mais le marché des bières de microbrasserie étant ce qu’il est, l’équipe a dû miser sur la diversité pour rester en affaires. Pari réussi : Vrooden offre maintenant une panoplie de bières de toutes sortes, stout, IPA (et toute la famille), gose, toutes plus savoureuses les unes que les autres, sans oublier des variétés saisonnières qui se font attendre avec impatience le reste de l’année.

https://vrooden.com/wp-content/uploads/2019/04/les-methodes-de-brassage-vrooden.jpg
https://vrooden.com/wp-content/uploads/2019/04/les-ingredients-vrooden-.jpg

Vrooden comment ?

Vrooden est une des seules brasseries en Amérique du Nord à utiliser un système à cinq cuves avec capacité de décoction. Avec cet équipement, Carol, Marc-André et l’équipe sont capables de faire n’importe quelle bière. Mais les bières de qualité, ça passe inévitablement aussi par l’eau, et Vrooden est bien greyée de ce côté-là aussi, avec un des systèmes de traitement d’eau les plus poussés au Québec pour une brasserie.

Houblons, malts, eau, équipement, physico-chimie, authenticité, rigueur… Ici, tout est réfléchi à fond, et rien n’est laissé au hasard. Et c’est ça, la différence Vrooden.

Vrooden pourquoi ?

Et le mot Vrooden, ça veut dire quoi ? Eh bien rien ! Quand Carol travaillait dans le domaine de l’électronique (tiens, un autre homme-orchestre !), le propriétaire de l’entreprise, qui était d’origine allemande, commandait beaucoup de pièces d’équipement de son pays natal. Le gestionnaire de l’entrepôt plaisantait en recevant ces pièces aux noms trop longs en annonçant : « Ta commande de vrooden est arrivée. » Puis, les collègues ont commencé à se dire « Vrooden » lorsqu’ils se rassemblaient autour d’un verre, de la même façon dont on se dit « Santé ! » ou « Tchin tchin »… Donc, dans le fond, Vrooden, ça veut dire prendre un verre entre amis, passer un bon moment ensemble. Et c’est là l’essentiel du plaisir de brasser !

 

Vrooden, et c’est tout !

En quelques mots, nous brassons avec la rigueur allemande, optimisons comme des ingénieurs et explorons comme des artistes. Tout ça, à Granby, dans notre Québec natal.

https://vrooden.com/wp-content/uploads/2019/04/vrooden-les-proprietes-physisco-chimiques.jpg
https://vrooden.com/wp-content/uploads/2019/04/newsletter-infolettre-microbrasserie-vrooden1.jpg

Les règles de l’art.

Nos méthodes de brassage s’inspirent de la loi de la pureté de la bière, le Reinheitsgebot, décrétée en 1516 en Bavière. Selon cette loi, seuls les ingrédients suivants pouvaient être utilisés pour la fabrication de la bière : le malt, le houblon et l’eau. À cette époque, la fermentation n’étant pas encore bien comprise, la notion de levure n’existait pas. La fermentation se faisait donc soit spontanément, par une exposition aux levures sauvages dans l’air, soit par l’utilisation de récipients en bois « contaminés » par une brassée précédente. Cette loi déterminante a poussé les brasseurs allemands à développer des méthodes uniques qui n’utilisaient aucun additif autre que la température et le temps pour conditionner leurs bières et en permettre la consommation sur une plus longue période avant l’arrivée de la réfrigération.

Fondateur & BrasseurCAROL DUPLAIN, ING